lundi 17 février 2020

Anne-Marie la Beauté de Yasmina Reza

Date de parution : janvier 2020 chez Flammarion
Nombre de pages : 96

La narratrice, Anne-Marie, est une comédienne très âgée qui répond à une journaliste venue l'interviewer après la mort de Giselle Fayolle, dite Gigi, une comédienne rivale et amie qu'elle avait rencontrée à Clichy lorsqu'elles avaient 20 ans.

Indolente, éternellement alanguie sur son lit, Gigi décrochait tous les grands rôles et collectionnait les amants, on lui a même prêté des liaisons avec Alain Delon et Ingmar Bergman entre autres...

Ce texte prend la forme d'un monologue au cours duquel Anne-Marie se souvient de ses débuts, de sa rencontre avec Gigi, de leur vie à Saint-Sourd dans le Nord jusqu'au théâtre de Clichy. Ce bavardage rempli de louanges et d'une compassion qui sonnent faux nous laisse deviner qu'Anne-Marie n'a pas eu la même carrière que Gigi et qu'elle a mené une vie dans l'ombre de sa rivale. Voilà un texte qui nous plonge dans le monde du théâtre, dans la vie des obscurs comédiens qui ne connaissent jamais la gloire mais qui débordent d'amour pour le théâtre, un texte empreint d'une profonde mélancolie. Un récit dans un langage parlé qui m'est apparu très décousu car il suit le discours décousu d'une vieille femme qui semble ne plus avoir toute sa tête lorsqu’elle nomme la personne venue l’interviewer "Madame", puis "Mademoiselle" puis "Monsieur". J'avais beaucoup aimé "Heureux les heureux" de Yasmina Reza mais ce nouveau texte écrit pour le théâtre ne m'a pas convaincue, je pense que j'aurai plus facilement adhéré à sa version théâtrale.


L'auteure


Romancière et dramaturge de renommée mondiale, Yasmina Reza a publié chez Flammarion L'Aube le soir ou la nuit, Comment vous racontez la partie, Heureux les heureux (prix littéraire Le Monde 2013), Bella Figura et Babylone (prix Renaudot 2016). (Sources : éditeur)









 







Lu de cette auteure 













Aucun commentaire:

Publier un commentaire