lundi 19 juillet 2021

Le bal de Diane Peylin

 

Date de parution : avril 2021 aux éditions Héloïse d'Ormesson
Nombre de pages : 192

Villa des Ronces, le temps d'un été. Quatre personnages se retrouvent dans leur maison familiale au cœur de l'Ardèche, Robin, quarante-sept ans, sa femme Suzanne, leur fille Jeanne et Rosa la mère de Robin. Robin, en rémission après un an de combat contre le cancer, reste traversé d'émotions contradictoires, Suzanne cache des blessures qui la hantent, Jeanne est inquiète pour ses parents lors de cet été où elle va découvrir l'amour physique. Rosa, la grand-mère vit dans le souvenir de son mari, Alexandre, dont l'anniversaire de la mort est marqué chaque été depuis dix-sept ans, un extravagant père-enfant qui a toujours fui ses responsabilités, la honte de ce père a même fait fuir le frère de Robin au Canada.

mardi 6 juillet 2021

Rentrée littéraire septembre 2021 - Mes envies

 

Septembre arrive à grands pas avec sa fameuse rentrée littéraire. 521 nouveaux romans se présenteront sur les étals à partir d’août. Soit 379 titres français, dont 75 premiers romans, et 142 titres étrangers.

J'ai commencé mes repérages et ai déjà choisi mes premières lectures. M'ont guidée l'envie de retrouver mes auteurs chouchous et celle de découvrir des auteurs que je n'ai pas encore lus.

Je vais pouvoir découvrir certains titres en avant première grâce au comité de lecture de Cultura et à certaines maisons d'édition ou auteurs qui ont la gentillesse de m'envoyer leurs services presse : Actes sud, Grasset, Stock, Gallimard, les Éditions de l'Observatoire, Sabine Wespieser, Quidam éditeur... et bien entendu Netgalley. Je les en remercie vivement.
 
J'ai déjà lu quelques titres avec comme toujours de belles découvertes, des coups de cœur et des déceptions..

Cette liste va s'enrichir au fur et à mesure de l'été. Mes chroniques seront publiées au fur et à mesure des parutions de ces romans en août et septembre.

vendredi 25 juin 2021

S'abandonner d'Isabelle Desesquelles

Date de parution : mars 2021 chez Pocket
Nombre de pages : 157

"On ne s'offre pas le Sahara, c'est le désert qui nous possède"

Claire, "mariée non pas de force mais par faiblesse", part sans prévenir son mari après une insulte et des coups de trop. Elle s'envole pour une semaine dans le Sahara là où tout a commencé, à Akaraba là où ses parents l'ont conçue

dimanche 20 juin 2021

Festi'Mots - festival de lecture à voix haute

Je reprends le chemin de mon blog pour vous parler d'un festival dont l'organisation m'a bien occupée ces dernières semaines : Festi'Mots, festival de lecture à voix haute à St Cyr au Mont d'Or près de Lyon.

lundi 17 mai 2021

Les enfants véritables de Thibault Bérard

 

Date de parution : avril 2021 aux éditions de l'Observatoire
Nombre de pages : 288

Théo est veuf, Camille et Simon n'avaient que quatre et sept ans au décès de leur mère. Le jeune homme rencontre Cléo, une jeune femme solaire qui, elle aussi, a subi des blessures. Mais elle a eu la chance d'être élevée par un père qui lui a appris à franchir les obstacles que la vie a dressé devant elle. Elle est bien décidée à lutter pour leur droit au bonheur, mais comment les choses pourraient-elles être simples ?

Guidée par sa soif inextinguible de vie, Cléo va engage son plus beau combat pour leur amour, cette aventure folle, et, surtout, pour ce lien véritable plus fort que tout – plus fort que celui du sang – entre elle et leurs enfants. Car après tout, qu'est-ce qu'un enfant véritable ? 

mercredi 12 mai 2021

Amanita de Julien Guerville


Date de parution : janvier 2021 chez Calmann Levy
Nombre de pages : 280

PREMIER ROMAN

" L’air empestait le plastique. Avec le temps, j’avais cru que j’oublierais. Que je m’y habituerais. Mais ça ne passait pas. L’odeur acide et piquante des polymères s’insinuait partout. Toujours."

lundi 10 mai 2021

L'ami arménien d'Andréï Makine

Date de parution : janvier 2021 chez Grasset
Nombre de pages : 216

" Il m'a appris à être celui que je n'étais pas", c'est ainsi que commence cette histoire d'amitié entre deux adolescents. 

L'histoire se déroule en Sibérie centrale dans les années 70, à l’époque de l'empire soviétique finissant. Le narrateur avait treize ans et vivait dans un orphelinat quand il se lia d'amitié avec Vardan, son aîné d'un an qui vivait avec sa mère Chamiram dans une pièce louée au "Bout du diable", un quartier qu'une dizaine d'Arméniens avait choisi quelques semaines plus tôt comme lieu d'échouage pour ne pas s'éloigner de leurs proches, incarcérés dans l'attente d'un procès. C'était le "royaume d'Arménie" que les gens de la ville évitaient soigneusement.

samedi 8 mai 2021

Prix Orange du livre 2021 - première sélection

 


J'ai eu la grande chance de faire partie du jury du Prix Orange 2019, un jury composé d'écrivains, de libraires et de lecteurs.

L'objectif de la première délibération du jury est d'établir une liste de 20 livres à partir de l'ensemble des lectures des romans publiés entre le 1 janvier et 31 mars 2021, lectures choisies parmi la multitude de livres que la Fondation Orange a envoyée à chaque juré (qui ne sont que des propositions de lectures...) et parmi les lectures personnelles de chacun.

Voici la première sélection du Prix Orange du livre 2021, cette liste sera réduite à 5 titres lors d'une deuxième délibération du jury mi-mai.

mercredi 5 mai 2021

Brûlant était le regard de Picasso d'Eugène Ebodé

Date de parution : janvier 2021 chez Gallimard
Nombre de pages : 256

Madeleine Petrasch, dite Mado, est née en 1936 au Cameroun d'une mère camerounaise et d'un père suédois. En 1929, à l'âge de dix-huit ans, son père, Gösta Hammar, a rejoint à Douala son oncle maternel qui était à la tête d'une société forestière florissante. Dans ce Cameroun colonisé en partie par les britanniques et en partie par les français, Gösta et son oncle se distinguaient des autres européens dont ils ne partageaient pas les préjugés racistes. Son père, bel homme au tempérament d'explorateur, découvre le monde africain et s'y sent chez lui, complètement à l'aise.

vendredi 30 avril 2021

Bilan de mes lectures d'avril 21

 Voici le bilan de mes lectures chroniquées en avril :







mercredi 28 avril 2021

Funambule majuscule de Guy Boley

 

Date de parution : janvier 2021 chez Grasset
Nombre de pages : 64

Grand admirateur de Pierre Michon, Guy Boley fait sa connaissance il y a une trentaine d'années lors d'une séance de dédicaces en librairie. Il veut lui parler du choc qu'il a ressenti à la lecture de son éloge des humbles, "Vies minuscules". " J'attendais tes livres. J'attendais depuis longtemps cette écriture inspirée."

mardi 27 avril 2021

Le roman de Jim de Pierric Bailly

Date de parution : mars 2021 chez P.O.L.
Nombre de pages : 256

À vingt-cinq ans, après un bref séjour en prison pour une bêtise de jeunesse, le narrateur, Aymeric, un jeune homme un peu paumé qui se cherche professionnellement, retrouve Florence avec qui il a travaillé quelques années plus tôt. Florence est plus âgée que lui, elle a maintenant quarante ans. Elle est enceinte de six mois et célibataire. Aymeric et Florence s'installent ensemble et Aymeric assiste à la naissance de Jim avec qui il a l'impression d'avoir entamé une relation pendant la grossesse. Durant les premières années de la vie de Jim, il s'investit auprès de lui comme s'il était son père. D'ailleurs, Jim lui-même pense être le fils d'Aymeric. "J’en retirais une forme de confiance, je ne sais pas, d’aplomb un peu ridicule. Je me sentais adulte. Ce n'était pas une histoire de maturité mais vraiment d'image sociale". Ils vivent tous les trois en harmonie au plus près de la nature dans le Haut-Jura. Aymeric se passionne pour le football parce que Jim aime ce sport autour duquel ils vont développer leur complicité. "Sans Jim notre histoire n'aurait pas duré aussi longtemps. Jim en était le centre, la structure tout autant que le ciment."

Jusqu'au jour où Christophe, le père biologique du garçon, réapparaît après un drame qui a détruit sa vie et reprend peu à peu sa place dans la famille. Aymeric devient le "parrain" de Jim qu'il continue de voir régulièrement, jusqu'au départ de l'enfant et de ses parents pour le Canada. Aymeric et Jim vont vivre cette séparation comme un arrachement. " Depuis sa naissance je ne vivais qu'à travers ce gamin qui n'était pas le mien, il était devenu plus important que tout ce que j'avais connu jusqu'alors, il avait rendu tout le reste sans intérêt."

lundi 26 avril 2021

Le démon de la colline aux loups de Dimitri Rouchon-Borie

Date de parution : janvier 2021 au Tripode
Nombre de pages : 240

PREMIER ROMAN

Un homme se retrouve en prison. Brutalisé dans sa mémoire et dans sa chair, il décide avant de mourir de nous livrer le récit de son destin. 

samedi 24 avril 2021

La mer Noire dans les Grands Lacs d'Annie Lulu

 

Date de parution : janvier 2021 chez Julliard
Nombre de pages : 224

PREMIER ROMAN

La narratrice, Nili Makasi, est née fin 1989 en Roumanie d'une mère roumaine et d'un père congolais qu'elle n'a pas connu. Son père, étudiant, est reparti au Congo après la révolution en 1990.

"J'aurais dû te noyer quand t'es née, j'aurais dû t'écraser avec une brique." voilà la phrase que sa mère Elena a assenée à Nili lorsqu'elle était enfant, sa mère avait honte d'elle et lui glissait du coton dans les oreilles pour qu'elle n'entende pas les insultes dans la rue. Métisse, elle était "le rare enfant d'un Noir dans une province du monde où la lune est encore pleine de pogroms" , elle a vécu la douleur de n'être nulle part à sa place dans une société où le racisme était omniprésent, auprès d'une mère qui tenait absolument à ce qu'elle devienne professeure d'université, comme elle, si possible à Paris " Tu existes parce que tu as un cerveau. Sinon tu n'as aucune valeur pour moi."

jeudi 22 avril 2021

Le cœur et le chaos de Jennifer Murzeau


Date de parution : mars 2021 chez Julliard

Nombre de pages : 233

Paris, dans quelques années. Nous sommes en plein désastre écologique, le climat ne cesse de se dérégler, les pénuries de pétrole paralysent les voitures, les magasins d'alimentation sont vides, la mousson en plein Paris amène la prolifération des rats, des incendies au sud du pays font fuir vers le nord les habitants qui se mêlent à d'autres migrants climatiques venus du Sud de l'Europe ... un monde en ruine, une société où  les tensions montent avec l'arrivée au pouvoir d'une fasciste populiste...

mardi 20 avril 2021

Prix des libraires 2021 - les 5 finalistes

 


Le jury du Prix des libraires s’est réuni virtuellement le 12 avril. Après décompte de tous les votes des libraires indépendants de France, cinq finalistes restent en course pour succéder à Akira Mizubayashi (Âme brisée, Gallimard)

jeudi 15 avril 2021

Saint Jacques de Bénédicte Belpois



Date de parution : avril 2021 chez Gallimard

Nombre de pages : 144

A la mort de sa mère, Paloma hérite d'un cahier et d'une maison au pied des montagnes cévenoles. Dans un premier temps elle veut se débarrasser de cet héritage venant d'une femme qui ne l'a jamais aimée mais, sur un coup de tête, elle décide d'abandonner son travail d'infirmière à Paris pour s'installer dans cette maison qu'elle entreprend de restaurer. Centrée sur sa fille et son travail, elle a laissé depuis longtemps sa féminité de côté, mais dans les Cévennes elle va rencontrer Jacques, un entrepreneur de la région. 

mardi 13 avril 2021

Prix du livre Inter - première sélection

 


La sélection du 47e prix du Livre Inter, présidé par Dany Laferrière, a été révélée, vendredi 2 avril. Un mélange des deux rentrées littéraires (celle d'automne et celle d'hiver)

 
Le lauréat, qui succèdera à Anne Pauly (Avant que j'oublie, Verdier), sera désigné lundi 7 juin. 

La sélection

lundi 12 avril 2021

Les Bordes d'Aurélie Jeannin

 

Date de parution : janvier 2021 chez HarperCollins
Nombre de pages : 218

Les Bordes, c'est un lieu et c'est une famille. La belle-famille de Brune la déteste et pour elle, revenir aux Bordes, le dernier week-end de juin de chaque année, est une épreuve mais elle se doit d'honorer ce pique-nique annuel, un rituel familial. A peine arrivée aux Bordes avec ses deux enfants, l'atmosphère hostile est palpable, elle est invisible pour ses beaux parents qui l'ignorent, l'écrasent de leur mépris et de leurs jugements silencieux. Son mari tente tant bien que mal de sauver les apparences.

samedi 10 avril 2021

Comme des bêtes de Violaine Bérot

 

Date de parution : avril 2021 chez Buchet-Chastel
Nombre de pages : 160

Un village isolé dans la montagne. Dans les parois rocheuses qui le surplombent, se trouve une grotte appelée "la grotte aux fées". Selon la légende, les fées y cachaient les bébés qu'elles volaient.

Dans une ancienne grange isolée, vivent Mariette et son fils, un géant d'une puissance terrifiante mais d'une douceur exceptionnelle. S'il éprouve une peur viscérale des hommes, il possède un véritable don avec les bêtes. Il y a des années Mariette a choisi de quitter le ville pour habiter dans ce coin isolé pour protéger son fils de l'enfermement que la société voulait pour lui. Ce fils sans père est surnommé par tous l'Ours, il n'a jamais prononcé un seul mot et se contente de grogner.

vendredi 9 avril 2021

Komodo de David Vann



Date de parution : mars 2021 chez Gallmeister
Nombre de pages : 304

Traduit de l’anglais par Laura Derajinski

Sur l'invitation de son frère aîné Roy, Tracy, 45 ans, quitte la Californie et rejoint avec leur mère l'île de Komodo, en Indonésie, pour une semaine de vacances. Pour elle, délaissée par son mari et épuisée par leurs jeunes jumeaux de cinq ans, ce voyage exotique laisse espérer des vacances paradisiaques : une semaine de plongée en compagnie de requins et de raies manta. 

mardi 6 avril 2021

Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse

Date de parution : mars 2019 chez Notabilia
Nombre de pages : 160

" Raconter Vivian Maier, c'est raconter la vie d'une invisible, d'une effacée. Une nurse, une bonne d’enfants. Une photographe de génie qui n'a pas vu la plupart de ses propres photos. Une Américaine d'origine française, arpenteuse inlassable des rues de New York et de Chicago, nostalgique de ses années d'enfance heureuse dans la verte vallée des Hautes-Alpes où elle a rêvé de s'ancrer et de trouver une famille.

dimanche 4 avril 2021

Instagrammable d'Eliette Abécassis


Date de parution : mars 2021 chez Grasset
Nombre de pages : 180

Début des années 2000 - Sacha, 16 ans,  vit, comme les jeunes de son âge, les yeux en permanence rivés sur son portable, elle regarde sur Instagram les stories de ses amies, des influenceurs, des gens connus...  "Son seul intérêt, son point d'ancrage, son oxygène, sa nourriture spirituelle, son univers, c'est son téléphone. Elle s'endort et se réveille avec Instagram".  

vendredi 2 avril 2021

Nos corps étrangers de Carine Joaquim

Date de parution : 7 janvier 2021 à la Manufacture des Livres
Nombre de pages : 232

PREMIER ROMAN

Élisabeth et Stéphane décident de déménager en banlieue, un éloignement dont ils espèrent un renouveau pour leur couple à la dérive depuis la trahison de Stéphane huit ans plus tôt. Stéphane a quitté sa maitresse se réfugiant derrière ses responsabilités de père de famille mais il reste obsédé par le souvenir de Clara. Depuis cette période Élisabeth, en plein mal-être psychologique, souffre d'anorexie. Elle tente d'oublier grâce à la peinture. Tous deux veulent tourner la page et repartir sur de nouvelles bases dans leur nouvelle maison.

mercredi 31 mars 2021

Bilan de mes lectures de mars 2021

 Voici le bilan de mes lectures chroniquées en mars :







mardi 30 mars 2021

Florida d'Olivier Bourdeaut

Date de parution : mars 2021 chez Finitude
Nombre de pages : 256

"Ma mère s'emmerdait, elle m'a transformée en poupée. Elle a joué avec sa poupée pendant quelques années et la poupée en a eu assez. Elle s'est vengée."  

Miami. Mini-miss exploitée par sa mère à partir du jour anniversaire de ses sept ans, lorsque sa mère l'inscrit à un concours de beauté, jusqu'à ce qu'elle se révolte à l'âge de douze ans, Elisabeth Vernn a vécu des années d'enfer, son enfance lui a été volée par ses parents. "Princesse la semaine, mini-miss le week-end.... Princesse, j'étais son projet". Elle surnomme sa mère "la Reine-mère" et son père, trop faible pour s'opposer à sa femme, "Le Valet". Répétitions tous les soirs, maquillage, faux-cils, épilation, manucure, autobronzant, toilettes somptueuses, comportements aguicheurs sur l'estrade... pour finir toujours sur la deuxième marche du podium, Élisabeth n'aura été reine que lors de son premier concours à sept ans.

lundi 29 mars 2021

Les Hyènes d'Annie Ferret



Date de parution : mars 2021 chez Grasset
Nombre de pages : 224

PREMIER ROMAN 

L’hyène est un animal dont le cri est un rire qui laisse imaginer sa cruauté. Les plus retorses sont les femelles qui dominent les mâles, les matent, les dévorent. Elles ne s'accouplent que pour se reproduire, terrorisent ceux qui les défient et enseignent méticuleusement à leur descendance à faire de même.

Blanche a surnommé les femmes issues de sa lignée maternelle "la dynastie des hyènes". Il s'agit de sa mère Colette, sa grand-mère Georgette et son arrière-grand-mère Louise-Huguette. Blanche les appelle "la vieille", "la très vieille" et "la très très vieille", ces femmes se détestent entre elles, détestent les hommes et transmettent cette haine et leur soif de vengeance à leurs filles. La haine est leur moteur et "le goût de la chasse, un exutoire nécessaire".

dimanche 28 mars 2021

Avant le jour de Madeline Roth

Date de parution : janvier 2021 à la Fosse aux Ours
Nombre de pages : 64

PREMIER ROMAN 

La narratrice a une liaison depuis quatre ans avec Pierre, un homme marié. Au dernier moment, suite au décès du père de sa femme, Pierre annule le week-end qu'ils avaient prévu de passer ensemble à Turin. La narratrice va avoir bientôt quarante ans, elle a un fils de treize ans qu'elle élève seule depuis qu'elle a quitté son père alors qu'il n'avait que deux ans. Depuis quatre ans, Pierre et elle se cachent, ils se voient avant que son fils ne rentre de l'école et ne vivent que des rendez-vous cachés et minutés.  

samedi 27 mars 2021

Hôtel du bord des larmes d'Elsa Flageul


Date de parution : mars 2021 chez Mialet Barrault
Nombre de pages : 192

Cécile et François sont séparés depuis un an, le temps d'un week-end, ils viennent finaliser leur divorce à l'hôtel du bord des larmes, un divorce-hôtel qui promet un divorce en 48h, un divorce rapide et indolore dans un cadre qui propose médiation, bonne humeur et même bien-être.

François et Cécile ont réussi à se mettre d'accord sur la garde de leur fille Valentine mais ils ne parviennent plus à se voir ni à se parler sans se disputer. Ils comptent sur ce week-end pour divorcer tout en préservant leur relation dans l'intérêt de leur fille. Une équipe est là pour les aider dans leurs démarches. Dans ce temple du divorce-bien être ils vont rencontrer Julien et Jeanne...