jeudi 9 novembre 2017

Son absence d'Emmanuelle Grangé


Date de parution : août 2017 aux éditions Arléa
Nombre de pages : 143

Ce roman fait partie de la sélection des 68 premières fois.

Nous sommes le 7 octobre 2015, chaque membre de la famille Munch se rend au tribunal pour y signer la "reconnaissance d'absence" de François Munch disparu vingt ans plus tôt. Le délai légal de vingt ans passé, cette formalité a pour but de protéger les intérêts et le patrimoine du disparu.

François a disparu sans motif apparent en envoyant une carte postale laconique à sa famille, il y annonçait son départ définitif. Depuis, la famille n'a reçu aucune nouvelle et les recherches des détectives privés qu'ils ont engagés sont restées infructueuses.
Emmanuelle Grangé expose les conséquences de cette disparition pour chacun des membres de la famille, ses parents, ses trois frères et ses deux sœurs dont Sandrine, la sœur jumelle du jeune homme. Chacun réagit différemment selon sa personnalité, selon son vécu, chacun survit comme il peut.

Par le biais de carnets que François a confiés à sa sœur Evelyne en inscrivant sur la couverture "Rien que pour toi, n'est-ce pas?" , on découvre peu à peu qui était François. Les quelques chapitres où François s'exprime au travers de ces carnets nous font découvrir son histoire. Ses failles et sa fragilité se dessinent peu à peu et notre cœur se serre... Les nombreux non-dits qui existaient dans cette famille apparaissent.

Emmanuelle Grangé signe ici un beau premier roman tout en finesse et sobriété qui tente de répondre à la question : Comment vivre avec l'absence? Comment vivre sans savoir ce qu'est devenu un être cher?  
Un joli roman teinté de mélancolie et une belle découverte.


Citations
" Ils ont tous ce même voile infime qui trouble l'iris de l’œil, une humeur maligne humide d'inconsolation"



L'auteur



Emmanuelle Grangé est actrice. Elle vit à Vincennes. Son absence est son premier roman. (Sources : Éditeur)








7ème lecture de la sélection d’automne des 68 premières fois









47ème participation au Challenge Rentrée Littéraire 2017




2 commentaires:

  1. Je vais attendre sagement que le poste le dépose dans ma boîte aux lettres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne attente et bonne lecture alors...

      Supprimer