vendredi 15 mai 2020

Les fleurs de l'ombre de Tatiana de Rosnay

Date de parution : mars 2020 chez Robert Laffont/Héloïse d'Ormesson
Nombre de pages : 329 

"Des moments comme celui-ci sont des bourgeons sur l'arbre de la vie ; ce sont des fleurs de l'ombre." Virginia Woolf

L'histoire se déroule dans un futur proche dans un Paris qui a été dévasté pour un attentat dix ans plus tôt. Dans un monde où les livres prennent de moins en moins de place supplantés par les réseaux sociaux qui ont envahi la vie quotidienne de chacun, un monde bouleversé par le dérèglement climatique où abeilles, oiseaux et fleurs ont disparu. 

La narratrice est une romancière écrivaine franco britannique qui vient de quitter son mari, elle cherche un appartement refuge où elle projette d'écrire son prochain roman simultanément dans les deux langues qu'elle pratique. Elle a choisi le pseudo de Clarissa Katsef en hommage à Virginia Woolf et à Romain Gary, deux auteurs qui l'ont inspirée, qui ont permis à la géomètre qu'elle était d'oser se lancer dans l'écriture. "Romain Gary, Virginia Woolf. Leurs maisons, leur intimité, leurs démons. L'obsession des lieux."

dimanche 10 mai 2020

Les Services compétents d'Iegor Gran

Date de parution : janvier 2020 chez P.O.L.
Nombre de pages : 304

Moscou, fin des années 50. Les "Services compétents", ce sont les services du KGB dans les années 1950-1960 en Union Soviétique.

Le lieutenant Ivanov traque avec l'aide de ses nombreux informateurs un certain Abram Tertz, pseudonyme choisi par un écrivain russe qui réussit à faire passer ses nouvelles fantastiques en Occident. Ce sont des pamphlets grinçants et antisoviétiques, des farces satiriques, qui, au nom du "réalisme fantastique", ridiculisent la doctrine officielle du "réalisme socialiste".  La revue française, "Esprit", dirigée par  Jean-Marie Domenach en publie régulièrement des extraits. Abram Tertz est identifié après six longues années d'enquête : il s'agit d'André Siniavski, professeur d'université  et père de l'auteur. Arrêté en 1965, l'année de naissance d'Iegor Gran, Siniavski est condamné à 7 ans de goulag. Libéré en 1971, il émigre en France en 1973.

lundi 4 mai 2020

Le secret Hemingway de Brigitte Kernel

Date de parution : janvier 2020 chez Flammarion
Nombre de pages : 320

Ce roman est une histoire vraie, celle de Gloria, née Gregory Hemingway (1931-2001). Grégory est un des fils d'Ernest Hemingway. Né dans un corps d'homme, Grégory s'est toujours senti femme, il a subi une opération pour devenir une femme à l'âge de soixante-quatre ans, à un âge où il pensait que cela perturberait moins ses enfants. Marié quatre fois, père de huit enfants, médecin, il a été en lutte toute sa vie avec ses problèmes d'identité.

mardi 28 avril 2020

Pardon d'Eve Ensler


Date de parution : janvier 2020 chez Denoël
Nombre de pages : 144  

Ce récit est une lettre d'excuses imaginaire que l'auteure reçoit de son père. Cet homme, décédé il y a trente et un ans, l'a violée de ses 5 à 10 ans. Pour se sentir enfin libre Eve Ensler a eu besoin que son père reconnaisse le caractère criminel de ses actes et leurs conséquences sur elle.

mercredi 22 avril 2020

Le cerbère blanc de Pierre Raufast

Date de parution : mars 2020 chez Stock - collection Arpège
Nombre de pages : 260

Amandine et Mathieu se connaissent depuis toujours. Nés à un jour d'écart, ils vivent une enfance de rêve dans un village de la vallée de Chantebrie. Leurs parents sont amis et les deux enfants sont pratiquement élevés ensemble. Tout naturellement, à l'adolescence, leurs sentiments évoluent vers une jolie histoire d'amour. Mais tout bascule le jour où les parents de Mathieu périssent dans un accident tragique. Mathieu se sent responsable de leur mort et, accablé de culpabilité, il voue dès lors une véritable obsession pour la mort qu'il décide de défier en la maitrisant. Il quitte la vallée et Amandine pour suivre des études de médecine à Paris. Premier acte de lâcheté qui va modifier le cours de la vie des jeunes gens. Pour financer ses études Mathieu va travailler chez un taxidermiste dont la plus belle pièce est un mystérieux cerbère blanc, une créature mythologique à trois têtes, "Une tête qui observe, une tête qui écoute, une tête qui parle", une trinité gage de sagesse.

lundi 20 avril 2020

Il est des hommes qui perdront toujours de Rebecca Lighieri

Date de parution : mars 2020 chez P.O.L. 
Nombre de pages : 384 

" L'espérance de vie de l'amour, c'est huit ans. Pour la haine, comptez plutôt vingt. La seule chose qui dure toujours, c'est l'enfance, quand elle s'est mal passée, on y reste coincé à vie"

L'histoire se déroule à Marseille entre les années 80 et 2000. Le narrateur Karel vit dans la cité Antonin Artaud, une cité fictive des quartiers nord de Marseille, proche d'un bidonville, le Passage 50, où habitent des gitans sédentarisés là depuis une vingtaine d'années. Les gitans continuent à être perçus comme des étrangers par les marseillais et la cité Artaud et le Passage, séparés d'à peine un kilomètre, sont deux mondes qui ne se rencontrent jamais.

vendredi 17 avril 2020

Nos espérances d'Anna Hope

Date de parution: mars 2020 chez Gallimard
Nombre de pages : 368

" Bon Dieu, on est allées changer le monde pour vous. Pour nos filles.  Et qu’est-ce que vous en avez fait? "

A Londres dans les années 90, trois jeunes femmes nées au milieu des années 70 vivent ensemble dans une maison victorienne. Inséparables, insouciantes, pleines de rêves et d’idéaux, elles vivent une franche amitié et sont confiantes en leur avenir.

samedi 11 avril 2020

Le cercle des hommes de Pascal Manoukian

Date de parution : janvier 2020 au Seuil
Nombre de pages : 336

Amazonie. Les Yacous vivent dans la jungle en parfaite communion avec la nature qui pourvoit à l'essentiel de leurs besoins par la pratique de la cueillette, la chasse et la pêche. Ils sont heureux mais se savent menacés par l'Homme prêt à détruire sans vergogne cette région essentielle à la planète.

lundi 6 avril 2020

Une fille de passage de Cécile Balavoine

Date de parution : mars 2020 chez Mercure de France
Nombre de pages : 240

" On se vouvoie, on se louvoie."

New-York, septembre 1997. Cécile, la narratrice, une jeune femme de 25 ans partie à New-York pour poursuivre ses études de lettres, fait la connaissance d'un de ses professeurs, le célèbre Serge Doubrovsky, inventeur, vers la fin des années 70, du concept de l'autofiction  pour désigner le fait d'écrire sur soi. Elle rentre dans l'intimité de son professeur-écrivain lorsqu’il lui propose de loger avec deux de ses amis étudiants dans son appartement new-yorkais pendant l'année qu'il va passer à Paris. Le bureau de Doubrovsky devient sa chambre avec vue sur les Twin Towers.

jeudi 2 avril 2020

Le silence d'Isra d'Etaf Rum



Date de parution : janvier 2020 aux éditions de l'Observatoire
Nombre de pages : 432 

" Il n'est de plus grande agonie que de garder une histoire tue en soi." Maya Angelou
1990 en Palestine. Le quotidien d'Isra, 17 ans, se résume à cuisiner avec sa mère tout en n'oubliant pas ses cinq prières par jour. Dans ce pays la place d'une femme est dans son foyer, les fils aident leur père aux champs et les filles sont considérées comme un fardeau financier. Sous le poids des traditions, Isra ne peut que se soumettre, lire est sa seule désobéissance. Mais la tradition des mariages arrangés contraint la jeune fille à se marier, elle est forcée de s’installer à Brooklyn, où vivent son époux choisi par ses parents et sa nouvelle famille. Elle doit suivre un homme qu’elle ne connait quasiment pas pour se rendre dans un pays dont la culture est complètement différente de la sienne. Ses rêves de liberté en se mariant et son espoir d'une vie meilleure aux États-Unis sont vite déçus car elle y retrouve les mêmes traditions. Les femmes sont cloitrées à la maison, seules responsables de l'éducation des enfants, les hommes travaillent très tard et sont très peu démonstratifs de leurs sentiments. Isra est sous la coupe de sa belle-mère Farida pour qui la seule chose importante est qu'Isra donne naissance à un fils car un garçon veillera sur ses parents et perpétuera le nom de la famille. Mais comble du déshonneur, Isra ne met au monde que des filles, dont la fougueuse Deya…Le seul rayon de soleil dans sa vie est Sarah, sa jeune belle-soeur avec qui elle se lie d'amitié et qui partage son amour des livres.

mardi 31 mars 2020

dimanche 29 mars 2020

Âme brisée d'Akira Mizubayashi

Date de parution : aout 2019 chez Gallimard
Nombre de pages : 256

Tokyo, 1938. Rei, un petit garçon de onze ans, lit seul dans la salle de réunion du Centre culturel municipal pendant que son père Yu, musicien amateur, répète avec trois étudiants chinois qui n'ont pas quitté le Japon malgré la guerre qui oppose Chine et Japon depuis un an. Lorsque des militaires surgissent, Yu a le temps de dire à son fils de se cacher dans une armoire. Le petit garçon assiste impuissant à travers le trou de la serrure de l'armoire à une scène insoutenable au cours de laquelle des militaires violentent son père et détruisent son violon. Le quatuor de musiciens, soupçonné de comploter contre le pays, est embarqué et Rei ne reverra jamais plus son père. Un militaire présent, le lieutenant Kurokami, découvre Rei dans sa cachette mais ne le dénonce pas et lui confie le violon brisé de son père.

vendredi 27 mars 2020

Un automne de Flaubert d'Alexandre Postel


Date de parution: janvier 2020 chez Gallimard
Nombre de pages : 144

1875. A cinquante-trois ans, Gustave Flaubert traverse une grosse crise dépressive. Il a déjà écrit les romans qui le rendront célèbre (Madame Bovary, L'éducation sentimentale...) mais, menacé de ruine financière, il ne parvient plus à écrire, l'inspiration l'a quitté, il se sent fini... Il décide de partir à Concarneau pour y passer l'automne. Il va séjourner dans une pension de famille dont les chambres donnent sur le port, il rejoint là-bas son ami Pouchet qui dirige la station de biologie marine et étudie les mystères de la vie dans la solitude de son laboratoire.

mercredi 25 mars 2020

Le petit-fils de Nickolas Butler

Date de parution : janvier 2020 chez Stock
Nombre de pages : 350

Après une vie de travail dans un petit commerce, Lyle vit une retraite heureuse auprès de sa femme Peg dans leur ferme du Wisconsin. Il vit dans la nature, aidant son ami Otis au verger, retrouvant ainsi la joie de travailler en plein air au rythme des saisons. Leur fille adoptive Shiloh s'est récemment installée chez eux avec Isaac, leur petit-fils de cinq ans. Lyle entretient une relation très forte avec Isaac, son unique petit-fils, un petit garçon débordant d'énergie.

mardi 24 mars 2020

Le monde n'existe pas de Fabrice Humbert

Date de parution : janvier 2020 chez Gallimard
Nombre de pages : 256 

Lorsque Adam Vollmann, journaliste au New Yorker, voit s'afficher un soir sur les écrans de Times Square le portrait d'un homme recherché de tous, il le reconnaît aussitôt : il s'agit d'Ethan Shaw. Le bel Ethan, qui vingt ans auparavant était la star du lycée et son seul ami, est accusé d'avoir violé et tué une jeune Mexicaine de seize ans. Ethan, était un être solaire et puissant, capitaine et meilleur joueur de l'équipe de foot locale il était aimé et admiré de tous et incarnait pour Adam l'idéal de ce qu'il n'était pas, lui, le chétif complexé et solitaire qui aimait les garçons. Ethan, son héros, était devenu son grand amour.

dimanche 22 mars 2020

Un loup quelque part d'Amélie Cordonnier

Date de parution : mars 2020 chez Flammarion
Nombre de pages : 272 

La narratrice est une professeur de français de 35 ans en congé après la naissance de son deuxième enfant. Alban est né il y a cinq mois. Bien qu'elle ne l'ait pas désiré, elle a réussi à s'attacher à son bébé jusqu'à ce qu'elle découvre une tache noire dans son cou, une tache qui semble s'étendre sur d'autres parties de son corps. La peau d'Alban se mettrait-elle à foncer ? Et pourquoi ? Il y a un loup quelque part...

jeudi 19 mars 2020

Chez nous de Louise Candlish

Date de parution : mars 2020 chez Sonatine
Nombre de pages : 473

Lorsqu'ils se séparent Fiona et Bram Lawson décident d'adopter une organisation particulière, le "nesting" du mot "nest" qui signifie nid : ils habitent à tour de rôle avec leurs deux enfants dans leur belle maison de Trinity Avenue, dans un quartier huppé du sud de Londres. Mais un jour de janvier 2017, en rentrant chez elle, Fiona tombe sur une famille qui est en train d'aménager dans leur maison. Tous ses meubles ont disparu et les nouveaux occupants lui déclarent être devenus propriétaires de la maison. Fiona essaye de joindre Bram mais son numéro de téléphone est hors service... Impossible d'en dire plus...

mercredi 11 mars 2020

L'insoumis de Judith Perrignon

 
Date de parution : novembre 2019 chez Grasset
Nombre de pages : 336 

Judith Perrignon a tiré ce livre d'une série documentaire qu'elle a réalisée il y a deux ans pour France Culture. La radio lui avait commandé ce reportage sur cette légende américaine, Mohamed Ali, un des hommes les plus célèbres du monde. La journaliste a rencontré des témoins directs des débuts d'Ali, un ancien journaliste sportif du New York Times, Muhammad Siddeeq, grand ami d’Ali et ancien membre de Nation Of Islam, le vieux Captain Sam qui l'entraîna tout jeune à la mosquée de Miami, des membres de la famille de son manager, des amis d'enfance du boxeur restés à Louisville... Dans ce texte elle retranscrit les interviews de ces différentes personnes auxquelles elle adjoint des archives du FBI et de la presse de l'époque.

vendredi 6 mars 2020

Préférer l'hiver d'Aurélie Jeannin


Date de parution : janvier 2020 chez Harper Collins
Nombre de pages : 226

Une mère et sa fille, touchées par le deuil, se réfugient dans la forêt dans une cabane en bois au milieu de rien d'autre que des arbres, un endroit peuplé d'animaux mais de peu d'humains. Elles sont considérées comme des sauvages par les gens du village voisin, comme les "perdues du coin". Cette cabane est le lieu où elles ont vécu en famille à quatre il y a de nombreuses années avant que la famille ne s'installe en ville.

samedi 29 février 2020

vendredi 28 février 2020

Le naufragé de François Colcanap

Date de parution : février 2020 chez Slatkine et Cie
Nombre de pages : 176 

Dans ce petit port de la côte Atlantique, au milieu des années 1960, la vie est dure et simple, rythmée depuis toujours par la mer et la pêche. Le narrateur Joseph, fils unique, vit dans un univers simple et solide avec ses parents, le Père et la Mère comme ils se dénomment entre eux, il est "nourri par La Mère et éveillé par Le Père", des gens pleins de bon sens et taiseux. Il est heureux auprès de ses parents et aime donner un coup de main à Madame "T'y trouves tout" dans son magasin.

mercredi 26 février 2020

Marche blanche de Claire Castillon

Date de parution : janvier 2020 chez Gallimard
Nombre de pages : 176

Il y a dix ans qu'Hortense a disparu, le 23 janvier 2008. La petite fille de quatre ans a disparu dans un parc des Rousses où vivent ses parents alors qu'elle jouait à cache-cache avec sa mère. Depuis ce drame son père Carl continue à coller des avis de recherche pour maintenir sa femme à flots et à organiser une marche blanche tous les ans à la date anniversaire de la disparition de la petite fille. C'est la voix de la mère d'Hortense qui nous raconte leur histoire qui prend un tournant particulier le jour où de nouveaux voisins aménagent dans la maison d'en face. En effet, en voyant Hélène leur fille de quatorze ans, la mère croit reconnaitre Hortense, Hélène a au-dessus de la lèvre la même cicatrice que celle qu'avait Hortense...

lundi 24 février 2020

La soustraction des possibles de Joseph Incardona


Date de parution : janvier 2020 aux éditions Finitude
Nombre de pages : 400

" Le problème, avec la vie qui avance, c'est qu'elle soustrait les possibles."

Fin des années 80,  Genève. Alors que le bloc de l'Est explose après la chute du mur de Berlin, à Genève dans le milieu des "golden boys" suisses de la finance l'argent coule à flots, c'est le début de la mondialisation. Un monde nouveau se profile avec l'arrivée du web, des algorithmes et des OGM.

dimanche 23 février 2020

Love me tender de Constance Debré

Date de parution : janvier 2020 chez Flammarion 
Nombre de pages : 192 

Constance Debré menait une vie rangée dans laquelle elle étouffait jusqu'à ce qu'un jour elle largue tout ce qui faisait de sa vie une vie "normale". Elle rompt alors avec sa famille et rejette son milieu social bourgeois, quitte son mari et son fils et laisse tomber son travail d'avocat pour vivre son homosexualité et écrire un livre. Son mari ne supporte pas la situation et engage une procédure qui la prive de Paul, son fils de huit ans.

mercredi 19 février 2020

Le livre des départs de Velibor Colic

Date de parution : février 2020 chez Gallimard
Nombre de pages : 182 

" La France n'est pas ma patrie. Mais, régulièrement, elle est mon pays."

Vélibor Colic  est un écrivain poète bosniaque réfugié en France depuis 1992. Je l'ai découvert avec son précédent livre "Manuel d'exil" où il racontait son arrivée à Rennes à 28 ans ne connaissant que trois mots de français : Jean, Paul, Sartre. Poète reconnu dans son pays, il avait fui son pays en guerre. Avec " Le livre des départs", deuxième volet de sa trilogie sur exil, il nous livre de nouvelles leçons pour réussir son exil.

lundi 17 février 2020

Anne-Marie la Beauté de Yasmina Reza

Date de parution : janvier 2020 chez Flammarion
Nombre de pages : 96

La narratrice, Anne-Marie, est une comédienne très âgée qui répond à une journaliste venue l'interviewer après la mort de Giselle Fayolle, dite Gigi, une comédienne rivale et amie qu'elle avait rencontrée à Clichy lorsqu'elles avaient 20 ans.

Indolente, éternellement alanguie sur son lit, Gigi décrochait tous les grands rôles et collectionnait les amants, on lui a même prêté des liaisons avec Alain Delon et Ingmar Bergman entre autres...