samedi 24 septembre 2016

A tombeau ouvert de Bernard Chambaz


Date de parution : 24 août 2016 chez Stock
Nombre de pages : 206

Le 1er mai 1994, sur le circuit d'Imola, lors du Grand Prix de Formule 1 de Saint-Marin, le pilote Brésilien Ayrton Senna triple champion du monde est victime d'un terrible accident. Il est évacué sous les yeux de millions de téléspectateurs et décède quelques heures plus tard. La veille, lors des essais, Roland Ratzenberger avait lui aussi trouvé la mort...

Ce jour là, Bernard Chambaz est devant sa télévision, ce drame le renvoie à la mort de son fils, deux ans plus tôt... Lui vient alors à l'esprit l'expression "rouler à tombeau ouvert". 

mercredi 21 septembre 2016

Garde-corps de Virginie Martin

 
Date de parution : 19 août 2016 chez Lemieux Editeur
Nombre de pages : 160

Gabrielle Clair, la quarantaine, est Ministre du travail, c'est  une femme de pouvoir chic et puissante, une travailleuse acharnée. C'est une femme qui tient à être toujours impeccable et performante; droguée à sa propre image, elle est dans le contrôle permanent de son image et de ses paroles.
Un travail sous pression au rythme fou "Mes névroses mélangées à mes ambitions ont depuis longtemps pris la main sur mon agenda."

Elle a été victime 30 ans plus tôt d'un viol de la part d'un camarade de collège Patrick, cette histoire a fait le tour du collège et elle devient "Gabrielle la pute" dans cette école qui était son havre de jeux où elle était perçue comme "Bonne élève et pitre de service".

mardi 20 septembre 2016

Sélections Prix littéraires d'autômne 2016


Lors de la rentrée littéraire sont publiés cette année, entre mi-août et fin octobre 2016, 363 romans français (dont 66 premiers romans) et 197 romans étrangers soit un total de 560 romans

La plupart des sélections des différents prix littéraires attribués cet automne sont sorties à l'exception de celles  du Grand prix de l'Académie française et du prix Interaallié.

ROMANS FRANCAIS

En ce qui concerne les romans français 59 titres différents ont été retenus (soit 16% de la rentrée littéraire française) dont 4 premiers romans (Petit pays, Désorientale, Possédées et Giboulées de soleil)

9 titres apparaissent dans au moins 4 listes
  • Tropique de la violence de Nathacha Appanah (Gallimard)
  • L’autre qu’on adorait de Catherine Cusset (Gallimard)
  • Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo (Gallimard)
  • Possédées de Frédéric Gros (Albin Michel)
  • Laëtitia ou la fin des hommes d'Ivan Jablonka (Seuil)
  • Continuer de Laurent Mauvignier (Minuit)
  • Chanson douce de Leila Slimani (Gallimard)
  • Petit pays de Gaël Faye (Grasset)
  • Au commencement du septième jour de Luc Lang (Stock)

Correspondances de Manosque - Septembre 2016

 

Je n'ai assisté qu'une fois à ce festival à taille humaine au cœur de la Provence, en 2014, j'y avais fait de belles découvertes !

C'est un festival axé sur les rencontres, les débats avec quelques lectures et concerts littéraires...
Les principaux auteurs de la rentrée littéraire sont présents. Un certain nombre d'entre eux sont en lice pour des prix littéraires. J'espère obtenir quelques belles dédicaces...

lundi 19 septembre 2016

Hiver à Sokcho d'Elisa Shua Dusapin

 
 

Date de parution : août 2016 aux Editions Zoé
Nombre de pages : 144

Sokcho est une ville portuaire de Corée du Sud, située à soixante kilomètres de la frontière de la Corée du Nord, elle est connue pour sa pêche aux calamars.

En hiver, il n'y a pas grand chose à faire dans cette station balnéaire, "Sokcho ne faisait qu'attendre. Les touristes, les bateaux, les hommes, le retour du printemps."

La narratrice est une métisse âgée de 23 ans, son père, un Français, a séduit sa mère coréenne avant de partir sans laisser de traces. Sa mère est poissonnière sur le marché aux poissons, elle est seule dans la ville à avoir la licence pour cuisiner du fugu, un poisson dont les tripes renferment un poison mortel. La narratrice travaille dans une petite pension de famille où elle fait le ménage des chambres, lave le linge et cuisine des plats délicieux.
Ce court roman raconte sa rencontre avec un client de l’auberge, un auteur de bandes dessinées français venu trouver l’inspiration dans cette région du monde. Ce dessinateur s'appelle Kerrand et est originaire de Normandie

dimanche 18 septembre 2016

Au commencement du septième jour de Luc Lang


Date de parution : 24 août 2016 chez Stock
Nombre de pages : 537

A bout de souffle

Thomas et Camille forment un couple en pleine ascension professionnelle, ils vivent dans une jolie maison à St Mandé avec leurs deux enfants, Elsa et Anton. Ils se sont rencontrés lors de leurs études d'ingénieurs informaticiens et depuis c'est le parcours sans faute avec 10 ans mariage.

Thomas, 37 ans, travaille dans une grosse entreprise et fabrique un logiciel pour tracer les faits et gestes du personnel en situation mobile. Camille est directrice d'une agence Orange au Havre.

De retour à St Mandé pour le week-end, Camille a un accident de voiture très grave sur une ligne droite d'une départementale perdue, sur un lieu où elle n'avait aucune raison d'être. 

Thomas ne comprend rien et va éprouver le besoin de retrouver les paysages de son enfance et de s'appuyer sur son frère Jean de 10 ans son aîné. Il va ainsi découvrir des secrets de famille. 

vendredi 16 septembre 2016

Le bon fils de Denis Michelis


 

Date de parution : 25 août 2016  chez Notabilia - Editions Noir et Blanc
Nombre de pages : 205

Voici un bien étrange roman qui mélange les genres, il tient à la fois du roman noir, de la comédie, du conte, du fantastique, de la satire sociale...

Un père récemment divorcé part s'installer à la campagne avec son fils de 17 ans. Le père est hypocondriaque, il traîne sa "pauvre carcasse", accablé d'une étrange fatigue.
Son fils Albertin , qui est le narrateur de cette histoire, est un ado type, dégingandé, avachi sur le canapé, il ne fait rien à l'école, aime se confier à un frêne et laisse souvent parler ses voix intérieures.

Le père reproche à son fils de ne pas être un bon fils, le fils reproche à son père de ne pas être un bon père.
Tous deux se livrent une guerre sans merci qui nous vaut des dialogues truculents entre le père et le fils.