lundi 20 mai 2019

Un bonheur sans pitié d'Eric Genetet


Date de parution : mai 2019 chez Héloïse d'Ormesson
Nombre de pages: 160 

Marina vient de quitter son compagnon. C'est en surfant sur les réseaux sociaux à la recherche d'amis d'enfance qu'elle tombe sur Torsten avec qui elle a eu un flirt au lycée. Torsten vient de se séparer de la mère de son fils, Marina est libre. Ils démarrent une relation amoureuse et Torsten vient s'installer chez elle. 

Après quelques mois de pur bonheur le changement brutal de comportement de son compagnon plonge Marina dans la sidération. Torsten révèle son vrai visage mais cette femme de trente-trois ans qui est pourtant une battante qui dirige cinquante salariés va se retrouver prise au piège dans cette relation toxique. Marina va trouver mille excuses à Torsten et accepter l'inacceptable de la part de cet homme qui lui déclare qu'elle est la femme de sa vie. Elle va vivre les montagnes russes auprès d'un manipulateur qui souffle le chaud et le froid. Torsten est un redoutable pervers narcissique.

Inspiré d'une histoire vraie, ce roman aborde le sujet douloureux de l'emprise. Avec finesse et empathie Eric Genetet nous fait assister à la descente aux enfers d'une femme tombée dans le piège d'une relation toxique, piège d'autant plus fort qu'un enfant naît rapidement dans le couple. La construction mêle les points de vue de chacun et nous fait ainsi découvrir le ressenti de la victime mais aussi de son bourreau et de membres de leur entourage. Avec ce court huis clos très bien mené, Eric Genetet décrit avec beaucoup de justesse et sans jamais porter de jugement la mécanique de l'emprise, le travail de destruction entrepris par le bourreau et l'isolement progressif de la victime coupée de ses amis, de sa famille et de son travail. Il nous laisse aussi entrevoir les failles de la victime qui explique son besoin d'amour et d'attention.


L'auteur



Né en 1967, Eric Genetet vit entre Strasbourg et Paris. Il est l'auteur de "Solo", "Le fiancé de la lune", "Et n'attendre personne" et "Tomber" (Sources : Éditeur).









Aucun commentaire:

Publier un commentaire