samedi 11 avril 2020

Le cercle des hommes de Pascal Manoukian

Date de parution : janvier 2020 au Seuil
Nombre de pages : 336

Amazonie. Les Yacous vivent dans la jungle en parfaite communion avec la nature qui pourvoit à l'essentiel de leurs besoins par la pratique de la cueillette, la chasse et la pêche. Ils sont heureux mais se savent menacés par l'Homme prêt à détruire sans vergogne cette région essentielle à la planète.

Lorsque Gabriel, un homme d'affaires à la tête d'une grande entreprise de prospection minière, s'écrase sur leur territoire aux commandes de son avion, les Yacous vont recueillir ce survivant dans lequel ils ne voient qu'une "Chose", le débat agite la tribu : est-ce un homme ou un animal ? Jeté dans un enclos avec les cochons sauvages, l'industriel devra prouver qu'il est humain et peut-être finir par le devenir et trouver un autre sens à sa vie. 

J'apprécie beaucoup les romans de Pascal Manoukian et j'attends toujours avec impatience chacune de ses nouvelles parutions. Il propose ici une fable écologiste, faire se rencontrer deux mondes qui n'ont aucune raison de se côtoyer, plonger un homme sans scrupule au sein d'une tribu qui vit encore à l'âge de pierre et le voir se transformer à leur contact... tout cela me tentait bien, j'adhère totalement à l'idée de ce plaidoyer écologique MAIS hélas je n'ai pas du tout adhéré à la forme qu'il a choisie pour traiter ce sujet essentiel, une forme manquant singulièrement de subtilité avec une écriture lourde, des répétitions lassantes et des descriptions interminables. J'ai poursuivi ma lecture en survolant certains passages et ai terminé ce roman à grand peine. Il est toujours triste d'être déçue par un auteur qu'on apprécie tant mais cela ne m'empêchera pas de me précipiter avec enthousiasme sur son prochain roman... 



L'auteur

Photographe, journaliste, réalisateur, Pascal Manoukian a couvert un grand nombre de conflits. Ancien directeur de l'agence Capa, il se consacre à l'écriture. Il a publié notamment aux éditions Don Quichotte "Les échoués" en 2015 et "Ce que tient ta main droit t'appartient" en 2017 (Sources : éditeur)













Lus de cet auteur 




pour accéder à ma chronique, cliquer ici 











pour accéder à ma chronique, cliquer ici












pour accéder à ma chronique, cliquer ici  







 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire