dimanche 29 novembre 2020

Les cœurs inquiets de Lucie Paye

 

Date de parution : mars 2020 chez Gallimard
Nombre de pages : 152

" L'amour se moque de l'absence et n'est pas l'esclave du temps."

Lui, un jeune peintre installé à Paris depuis la mort de son père à l'île Maurice, voit apparaître sur ses toiles un visage de femme, un visage qui s'est imposé, qui est apparu sans qu'il l'ait convié, une figure féminine qui va devenir omniprésente dans ses tableaux alors qu'il n'a jusqu'à présent peint que des paysages vierges de toute présence humaine. Il s'acharne à faire émerger quelque chose, il ne sait pas quoi... Obstiné, il va esquisser, détruire et recommencer sans cesse en quête d'une vérité qu'il pressent sans être certain qu'elle existe vraiment...

Elle, une femme qui se sait condamnée, écrit une ultime lettre à son amour perdu, une lettre qu'elle commence par "Mon tout amour"... "J'ai lutté, pour te retrouver, de toutes mes forces. L’espoir m’a fait vivre. Mille fois je me suis levée convaincue que ce serait aujourd’hui. Mille fois mon cœur a bondi en croyant t’apercevoir. Mille fois je me suis couchée en voulant croire que ce serait demain. Le jour où je te reverrais."

Ils ne se connaissent pas mais ont en commun une absence qui hante leur quotidien depuis des années...

Un roman construit sur l'alternance des voix des deux personnages, des chapitres à la troisième personne "Il" en alternance avec des chapitres à la première personne, une histoire construite en jeu de miroir, des liens entre les deux personnages qui sont dévoilés très progressivement, une histoire dont il ne faut pas trop en dire... 

Un roman qui parle d'amour, de manque, de secret, avec un homme privé d'amour dans son enfance qui a trouvé dans la peinture un moyen de se reconstruire, avec une femme qui livre un ultime message d'amour d'une extraordinaire générosité, avec Ariane, la compagne du peintre, qui sait l'accompagner d'une façon très subtile et pleine de délicatesse.

L'auteure a su se glisser à merveille dans l'univers et dans la peau d'un peintre en proie aux affres de la création, elle a su mener son intrigue d'une main de maître en évitant tous les écueils qui aurait pu faire sombrer son texte dans la facilité ou le pathos, elle nous offre un dénouement très émouvant.

Une très belle histoire racontée avec infiniment de douceur, sans aucune baisse de rythme, dans un très beau style poétique un peu envoûtant, l'histoire d'un amour absolu d'une infinie beauté. Un premier roman délicat, sensible qui se lit d'une traite. Une auteure à suivre de près...


L'auteure


 

Lucie Paye est née à Paris en 1975, elle vit à Londres. "Les cœurs inquiets" est son premier roman



Aucun commentaire:

Publier un commentaire