lundi 19 septembre 2016

Hiver à Sokcho d'Elisa Shua Dusapin

 
 

Date de parution : août 2016 aux Editions Zoé
Nombre de pages : 144

Sokcho est une ville portuaire de Corée du Sud, située à soixante kilomètres de la frontière de la Corée du Nord, elle est connue pour sa pêche aux calamars.

En hiver, il n'y a pas grand chose à faire dans cette station balnéaire, "Sokcho ne faisait qu'attendre. Les touristes, les bateaux, les hommes, le retour du printemps."

La narratrice est une métisse âgée de 23 ans, son père, un Français, a séduit sa mère coréenne avant de partir sans laisser de traces. Sa mère est poissonnière sur le marché aux poissons, elle est seule dans la ville à avoir la licence pour cuisiner du fugu, un poisson dont les tripes renferment un poison mortel. La narratrice travaille dans une petite pension de famille où elle fait le ménage des chambres, lave le linge et cuisine des plats délicieux.
Ce court roman raconte sa rencontre avec un client de l’auberge, un auteur de bandes dessinées français venu trouver l’inspiration dans cette région du monde. Ce dessinateur s'appelle Kerrand et est originaire de Normandie


Kerrand loge dans une chambre contigüe à celle de la narratrice. Celle-ci est intriguée par cet homme, parce qu'il est français comme son père et parce qu'il dessine des bandes dessinées dont le héros est un personnage solitaire qui lui ressemble.
Entre observation réciproque et désirs inavoués se nouent entre eux des relations furtives toutes en nuances.

Ce récit est un roman d'atmosphère qui nous plonge dans la culture coréenne, ses bruits, ses odeurs ses traditions et surtout sa gastronomie.... le tout dans une ambiance de huis-clos plein de charme et de mélancolie.
Elisa Shua Dusapin signe un premier roman délicat, doux et subtil.

Les billets de Sabine et de Clara


L'auteur


Née en 1992 d’un père français et d’une mère sud-coréenne, Elisa Shua Dusapin est diplômée de l’institut littéraire suisse de Bienne. Hiver à Sokcho est son premier roman, celui-ci a reçu le Prix Robert Walser en juin 2016. 





8ème lecture parmi les seize premiers romans sélectionnés en phase 2 des 68 premières fois
 

18ème participation au Challenge Rentrée Littéraire 2016




.

2 commentaires:

  1. J'ai tout aimé et je pense qu'en le relisant, il continuera de me surprendre et de me charmer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je le relirai un jour, j'ai dû passer à côté de plein de trucs...

      Supprimer