mercredi 25 avril 2018

Dîner avec Edward d'Isabel Vincent


Date de parution : avril 2018 aux Presses de la Cité
Nombre de pages : 188


Nous sommes à Manhattan. La narratrice Isabel accepte de dîner régulièrement avec Edward à la demande de son amie Valérie, la fille d'Edward qui s'inquiète pour son père âgé de 93 ans qui se retrouve dans une période très difficile après le décès de sa femme Paula après 69 ans de vie commune. Edward est seul, ses deux filles vivant à l'étranger.

En pleine crise conjugale, Isabel vit elle-même une période difficile et se sent très seule.

C'est ainsi que débute une amitié entre Isabel et Edward, amitié construite autour de repas devenus des rituels dont tous deux se font une fête car Edward aime par dessus tout cuisiner, passer des heures à préparer des plats raffinés et recevoir  ses amis, il aime faire les choses dans les règles de l'art. Mais il s'amuse aussi à jouer les pygmalions auprès d'Isabel, l'aidant à révéler sa féminité et à reprendre confiance en elle. 

Edward est un homme original, plein de sagesse qui s'intéresse aux  autres et qui a le don pour susciter les confidences. Pendant les repas il aime raconter des histoires, il évoque ainsi la mort de son père, la maladie puis la mort de Paula, les albums où il consigne son histoire avec Paula et leurs deux filles... Edward a vécu avec Paula une histoire d'amour extraordinaire et sa femme a clairement attendu, avant de lâcher prise, d'être certaine qu'il fera tout pour continuer à vivre sans elle.

S'ensuit entre Isabel et Edward des échanges de recettes de cuisine mais aussi recettes concernant la vie car Edward a une philosophie de vie qu'il tente de partager avec son amie. " Dès le début de notre amitié, j'ai senti d'instinct que ses conseils culinaires allaient au-delà de la préparation des plats. Il m'enseignait l'art de la patience, le luxe de savoir procéder doucement et de prendre le temps de réfléchir à tout ce que je faisais."

Ce récit témoignage relate une belle rencontre entre deux êtres qui font connaissance à un moment où ils sont tous deux très vulnérables, Edward est fragilisé par la mort de Paula, Isabel est fragilisée par ses problèmes de couple. Chacun va puiser de la force dans cette amitié pour parvenir à se reconstruire en passant un cap délicat de leur vie, ils se sont "apporté mutuellement le courage de continuer leurs vies." Un récit plein de fraîcheur, agréable à lire, qui aurait gagné à être allégé de ses multiples recettes de cuisine qui dans un premier temps m'ont fortement agacée, me faisant frôler l'indigestion.


Citations
" L'amour, c'est être, ce n'est pas appartenir. Donner et recevoir, pas posséder."

" Le paradis n'est pas un lieu, mais les personnes qui peuplent votre existence."


L'auteure 

Née en 1965 à Toronto, Isabel Vincent a fait sa carrière de reporter à New York, écrivant pour des magazines aussi prestigieux que le New York Times Magazine, le New Yorker, le Times et le New York Post. (Sources : Éditeur)







4 commentaires:

  1. J'ai sollicité ce titre auprès de Netgalley (qui vient d'accepter) parce que j'avais lu une très bonne critique dans le magazine Page.Du coup, après t'avoir lu, je suis un peu dubitative...À voir donc!Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas désagréable et d'autres l'ont beaucoup plus apprécié que moi...

      Supprimer
  2. Ayant retrouvé le chemin de mon blog et de mes lectures (enfin!), j'ai lu ce roman d'une traite hier soir et je l'ai adoré! Toutefois, je comprends tout à fait que l'aspect culinaire très présent dans ce livre t'ait incommodée alors même que c 'est ce qui m'a plu... Il me semble qu'avec un tel parti pris de l'auteur, on ne pouvait que s 'attendre à des ressentis très tranchés, comme tu le signales dans ta réponse à mon premier commentaire. À bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sembles en effet revenir d'une longue période loin des lectures et des blogs... Ravie que ton retour à la lecture se soit fait avec un livre que tu as adoré !

      Supprimer