samedi 5 janvier 2019

Les petits garçons de Théodore Bourdeau

Date de parution : 2 janvier 2019 chez Stock
Nombre de pages : 256

Le narrateur et Grégoire sont amis depuis la maternelle. Ce roman nous raconte leur histoire de l'enfance à l'adolescence jusqu'à leur entrée dans la vie active.

Ils sont complètement dissemblables. Grégoire, fils d'un riche industriel, vit depuis toujours l'existence rigide d'un premier de la classe, sûr de lui et très ambitieux, il ne conçoit son avenir que par la voie des filières d'excellence. Curieux de tout, tout lui réussit, il veut être le meilleur.

Le narrateur, quant à lui, issu de la classe moyenne, manque complètement d'assurance et d'ambition. Il ne sait pas quoi faire de sa vie et multiplie les efforts pour tenter de séduire les filles, domaine dans lequel, bien entendu, Grégoire n'a aucun souci. 

Grégoire, après avoir mené à bien de brillantes études à l'ENA, devient haut fonctionnaire et s'engage activement dans la campagne de Marteleau, un ancien chef d'entreprise candidat à l'élection présidentielle. Il intègre ensuite le Cabinet du ministre de la justice. Voila un parcours sans faute pour ce jeune homme qui rêvait d'approcher le monde du pouvoir. 

Pendant ce temps là, le narrateur est devenu journaliste, il se qualifie lui-même de médiocre, embauché dans la rédaction de son journal d'une façon peu glorieuse. 

Ce roman est un roman d'apprentissage hélas assez inégal. Le récit est long à démarrer, je n'y ai trouvé un réel l'intérêt que lorsque les deux amis rentrent dans la vie active, soit à la moitié du livre... 
Quand les petits garçons devenus des hommes se confrontent au monde du travail, l'auteur nous plonge dans la vie sociale et politique du pays sur fond d'attentats, il nous fait pénétrer au cœur du pouvoir et de ses compromissions et au cœur de la rédaction d'un média. Il nous livre une réflexion sur le choix des informations données au public en fonction de leurs attentes, sur l'information limitée à un bricolage des dépêches, sur l'obsession des vues enregistrées sur les articles sur le site internet du journal où travaille notre anti-héros. Au final c'est une jolie histoire d'amitié racontée d'une façon agréable avec quelques pointes d'autodérision mais dont la première partie m'a ennuyée.



L'auteur


Théodore Bourdeau est journaliste. Après avoir travaillé au "Petit Journal", il est aujourd'hui producteur éditorial de l'émission "Quotidien" diffusée sur TMC. Il a trente-huit ans et vit à Paris (Sources: Éditeur)












2 commentaires:

  1. Pas certaine d'avoir envie de lire ce livre ou alors, il faut que je fasse l'impasse sur le début

    RépondreSupprimer