jeudi 3 septembre 2020

Broadway de Fabrice Caro

Date de parution : 20 aout 2020 chez Gallimard
Nombre de pages : 208

" La vie n’est pas une comédie musicale."

Le jour où Axel, le narrateur de 46 ans, reçoit une enveloppe de dépistage du cancer colorectal, il a l'impression de prendre quatre ans d'un coup. Ce doit être une erreur... ce test n'est-il pas réservé aux personnes de cinquante ans et plus? " On s'épuise beaucoup plus vite à quarante-six ans bientôt cinquante qu'à quarante-six tout court." Ce courrier va l'obséder et sera le fil conducteur du roman.

Cet homme assez taciturne qui n'a plus de projet depuis bien longtemps va également se retrouver confronté aux frasques de son fils adolescent, aux chagrins d'amour de sa fille de dix-huit ans qui va bientôt quitter le nid familial, à une relation qui se distend avec sa femme, à un voisin collant et à un projet de vacances avec des amis de sa femme qu'il n'aime pas. Il se souvient de sa jeunesse alors qu'à vingt-cinq ans, il était batteur dans le groupe "Nevrotic" et fantasme sa disparition en se projetant dans une autre vie à Buenos Aires. 

Le texte se présente sous la forme d'un long monologue, d'une introspection mélancolique. Axel, sorte d'anti-héros, est un homme empêché, trop gentil qui n'arrive jamais à exprimer ce qu'il pense vraiment et qui subit les volontés de son entourage familial, professionnel ou amical sans jamais parvenir à dire non. L'approche de la cinquantaine le conduit à s'interroger sur le sens de sa vie, sur le temps qui passe, sur sa difficulté à être père et à communiquer. Il ressasse ses désillusions et les multiples compromis qu'il doit sans cesse faire. Fabrice Caro nous raconte des scènes de vie ordinaires dans lesquelles on peut parfois se reconnaitre. Il met le doigt sur les petites absurdités de notre quotidien, la mélancolie et la tendresse ne sont jamais bien loin. Hélas, l'histoire, assez bien partie, s'essouffle très vite. Cette lecture, présentée comme hilarante, ne m'a fait sourire que très occasionnellement. Une lecture qui sera très vite oubliée. Glissée entre deux lectures au sujet grave, j'en attendais autre chose. Je n'avais déjà pas été très convaincue par son précédent roman, "Le discours", cet auteur n'est définitivement pas pour moi.


Citation
" Un ami c'est quelqu'un à qui l'on peut demander s'il a reçu un test de dépistage colorectal. Si ce geste nous semble insurmontable ou gênant ou déplacé ou incongru, alors on a affaire à un collègue, un copain, une vague connaissance, mais pas un ami."


L'auteur

Fabrice Caro, dit Fabcaro, est un auteur français de bandes dessinées et de romans. Il est également musicien, auteur-compositeur et chanteur. Il obtient en 2015 le Prix Landerneau BD "Coup de cœur" pour l'album "Zaï, Zaï, Zaï, Zaï", ainsi que le prix SNCF du polar 2016, le prix des libraires de bande dessinée 2016, le Prix Ouest France quai des bulles 2015 et le Grand prix de la critique 2015.





Lu de cet auteur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire