dimanche 16 avril 2017

Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson


Date de parution : janvier 2017 chez Julliard
Nombre de pages : 193

Avec ce nouveau roman, Philippe Besson quitte la fiction pour nous livrer un récit autobiographique écrit à la première personne dans lequel il s'adresse régulièrement au lecteur. Il quitte son registre habituel lui qui aime raconter des histoires (d'où le titre de ce roman "arrête avec tes mensonges" phrase que lui répétait sa mère.)

Il revient ici sur sa jeunesse à Barbezieux, un village de Charente au sud d'Angoulême, il a alors 17 ans, des posters de Goldman ornent les murs de sa chambre, en classe de terminale il se comporte en élève modèle pour obéir à son père, directeur d'école, pour qui le salut vient obligatoirement des études.

Lui qui a découvert dès l'âge de onze ans son homosexualité avec son voisin Sébastien, lui qui assume sa sexualité malgré les rumeurs et les moqueries, tombe fou amoureux de Thomas également élève de terminale. Ils vont vivre tous les deux une passion  qui de passages de petits mots en rendez-vous clandestins va devoir rester cachée car Thomas exige le secret. En effet Thomas n'assume pas son homosexualité, il a peur de ce qu'il est, de ce qu'il voit comme une déviance... Ils vont s'aimer à l'abri des regards.
Beaucoup de choses séparent les deux jeunes hommes, Thomas refuse toute effusion, toute tendresse alors que Philippe ne rêve que de ça. De plus ils appartiennent à deux mondes complètement différents, Thomas, fils de cultivateur, a compris tout de suite que Philippe était promis à un bel avenir hors de leur région, il l'a vu d'emblée tel qu'il allait devenir le définissant dès leur première rencontre comme celui qui partirait, "Parce que tu partiras et nous resterons", comme  "le garçon des livres, des ailleurs". Leur histoire ne  pourra malheureusement pas survivre au passage du bac.
Philippe a éprouvé la morsure de l'attente et du manque avec Thomas, il se rend compte que ce manque constitue la matrice de ses livres. Il donne au lecteur ici et là des clés de compréhension des thématiques récurrentes de ses romans, de son obsession pour la mer liée à son amour de l'ile de Ré, à la fréquence de personnages qui se noient liée au fait qu'il a failli lui même se noyer jusqu'aux prénoms des personnages de ses romans, le nom de Thomas Andrieu étant même celui du héros d'un de ses livres.

Ce qui m'a beaucoup plu dans ce roman, outre la belle histoire entre les deux jeunes hommes, c'est la narration du destin de Thomas que nous livre l'auteur dans les deux dernières parties du roman, destin qu'il découvre grâce au fils de Thomas qu'il rencontre des années après leur histoire. Le poids du déterminisme social est au cœur de ce récit.
J'ai aimé l'extrême pudeur de Philippe Besson dans les descriptions  des scènes de sexe, il n'y a aucun voyeurisme dans ce récit pourtant on ne peut plus intime. L'écriture est simple, limpide et pudique, traversée de quelques phrases fulgurantes très émouvantes. Un récit bouleversant d'un homme qui se met à nu avec simplicité et sincérité.

Ce roman est sélectionné pour le prix Orange du livre.


Citations
" Ce qui lui plait chez moi est ce qui m'éloigne de lui."

" Je me demande si la froideur des pères fait l'extrême sensibilité des fils."

" On ne se défait jamais de son enfance surtout quand elle a été heureuse."

" Je sais ce qu'on doit quitter de soi pour ressembler à tout le monde."


L'auteur


Philippe Besson, né en 1967, est un écrivain, dramaturge et scénariste français, anciennement homme d'affaires. Il a été également critique littéraire et animateur de télévision.

30ème contribution au Challenge Rentrée Hiver 2017 organisé par Laure de MicMelo
 



2 commentaires:

  1. Oh c'est "amusant" j'ai trouvé à contrario qu'il mettait sa pudeur de côté pour livrer au lecteur cette histoire d'amour ô combien passionnelle. Mais je te rejoins aucun voyeurisme dans ce récit. Les mots sont parfaitement choisis, poétiques et sensibles. J'en ai versé ma larme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé qu'il livrait cette histoire en se dévoilant mais avec beaucoup de pudeur.
      Au final on est d'accord pour dire que c'est un excellent roman, beaucoup mieux en tout cas que ce à quoi je m'attendais...

      Supprimer