mardi 27 octobre 2015

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda lu par Féodor Atkine



Date de parution : 1997
Durée de l'audiolivre : 3h20

Prix Relay des voyageurs 1992

Voyage aux portes de la forêt amazonienne. 

Antonio José Bolivar vit dans la montagne, son couple souffrant d'infertilité, il quitte avec sa femme leur montagne pour l'île El Idilio pour devenir un colon. L'île devient vite un enfer vert où rien ne pousse et où sa femme succombe à la malaria.

Des indigènes, les Indiens Shuars, le sauve d'une très grave morsure de serpent. Il vit alors de la chasse dans la forêt avec les shuars, il devient "comme un shuar sans être vraiment un des leurs".
Mais la "peste des aventuriers et des chercheurs d'or en quête d'un Eldorado" se développe et pousse les shuars à se déplacer. Peu de temps après, Antonio doit les quitter pour ne pas avoir agi conformément à leurs coutumes.

De retour à El Idilio, il découvre qu'il sait lire, c'est pour lui "l'antidote contre le redoutable venin de la vieillesse".
Il aime les histoires d'amour tristes avec des personnages qui souffrent et avec une happy end. Il vit là partagé entre la chasse et sa passion pour les romans d'amour. Il connaît parfaitement la forêt amazonienne et respecte les animaux qui la peuplent.
Un jour lorsque des Indiens Shuars accostent sur l'île avec à bord le cadavre d'un homme blond atrocement mutilé le village s'affole. Antonio José Bolivar diagnostique dans cette mort non pas la main de l'homme mais la griffe d'un fauve. Le vieil homme se voit bientôt contraint de se lancer dans une chasse de tous les dangers. Il est le seul à pouvoir chasser le félin tueur d'hommes.

Avec le récit de ce drame, Luis Sepúlveda délivre un message écologiste fort. C'est un livre empreint d'humanité et d'amour pour cette terre qui souffre de sa colonisation par l'homme.

Luis Sepúlveda nous offre un magnifique voyage en Amazonie, région qu'il connaît bien pour y avoir vécu, le tout servi par la voix chaude et musicale de Féodor Atkine.


Citations
"Il savait lire.Ce fut la découverte la plus importante de sa vie. Il savait lire. Il possédait l'antidote contre le redoutable venin de la vieillesse. Il savait lire. Mais il n'avait rien à lire."


"C'était l'amour pur, sans autre finalité que l'amour pour l'amour. Sans possession et sans jalousie."


L'auteur
Luis Sepúlveda est un écrivain chilien né en 1949.
Son premier roman, "Le Vieux qui lisait des romans d'amour", traduit en trente-cinq langues et adapté au grand écran en 2001, lui a apporté une renommée internationale.
Son œuvre est fortement marquée par l'engagement politique et écologique ainsi que par la répression des dictatures des années 70.
En 1975, il finit par être emprisonné et condamné à 28 ans de prison. Il sera libéré des geôles de Pinochet grâce à l'intervention d'Amnesty International, sa peine est commuée en 8 ans d'exil. Il en profite pour voyager en Amérique du sud (Equateur, Pérou, Colombie, Nicaragua) et devient reporter.
Il part ensuite pour Europe, devient très actif au sein de l'organisation Greenpeace, milite pour la Fédération Internationale des Droits de l'Homme.
Au talent d'écrivain s'ajoutent ses engagements politiques contre les séquelles laissées en Amérique du Sud par les dictatures militaires, en faveur de l'écologie militante, des peuples premiers





Féodor Atkine est un acteur français d'origine russo-polonaise né en 1948. Interprète à l'écran de nombreux rôles secondaires, il est également très actif dans le doublage.


















Aucun commentaire:

Publier un commentaire