samedi 9 janvier 2016

Kokoro de Delphine Roux




Date de parution : août 2015 chez Philippe Picquier
Nombre de pages : 128

Une atmosphère délicieusement japonaise

Premier roman de Delphine Roux, découvert grâce "aux 68 premières fois".
C'est un très beau texte sur le deuil, la reconstruction et la reconstitution des liens familiaux après l'épreuve.
Nous sommes au Japon. Koichi et sa soeur Seki ont perdu leurs parents dans un incendie alors qu'ils n'avaient que 12 et 15 ans.

Tous deux réagissent très différemment au drame.
Koichi perd tout désir,  se réfugie dans l'inertie malgré les efforts de sa soeur pour le secouer. Sa vie se file entre son travail comme magasinier dans le sous sol d'une bibliothèque, les visites à sa grand mère en maison de retraite et ses passages au cimetière.
Il ne semble pas malheureux dans cet état qui peut paraître bien dépressif,  il se contente d'observer le monde.
Sa sœur s'est jetée à corps perdu dans le travail, elle va de l'avant alors que Koichi se complaît dans le passé gardant précieusement les objets de leur vie passée dont Kokoro la poupée préfère de Seki. "J'ai tout gardé. Seki voulait tout jeter, j'ai tout gardé"

L'auteur nous distille subtilement les éléments de compréhension de l'histoire de ce frère et de cette soeur qui s'éloignent l'un de l'autre puis vont se rapprocher lorsque Seki va aller mal.
L'auteur, qui pourtant n'est pas japonaise, parvient parfaitement à dépeindre  la société japonaise, son atmosphère, des éléments de sa culture.

Ce livre est très court, constitué de brefs chapitres introduits par un mot traduit en japonais. Le tout est écrit de façon très sensible, pudique, épurée et délicate nous procurant un moment de lecture très doux presque envoûtant.

Plus que l'histoire en elle-même, c'est son traitement qui fait tout l'intérêt de ce roman, modèle de concision pour dire les émotions, pour dire l'intime.


Citations
"Maman était la classique femme japonaise au foyer. Ses rêves d'émancipation, elle les avait bien cachés dans le repli de ses silences et de ses gestes."

"Je savais qu'il faudrait du temps pour que les chocs de toutes ces années sourdes se muent en cicatrices douces au toucher."


L'auteur
Delphine Roux, née en 1974,  est passionnée de littérature jeunesse et asiatique, elle est formatrice et animatrice d’ateliers d’écriture dans diverses structures d’enseignement du supérieur. Elle est également lectrice bénévole auprès de jeunes enfants et auteur d’histoires pour la jeunesse. 
Kokoro est son premier roman. 


30ème contribution au Challenge 1% Rentrée Littéraire 2015
5% atteint!









 
Dans la catégorie PRENOM
challenge organisé par Enna

5 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord !
    PS : superbe lecture en cours ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture... j'attends de lire ta chronique...

      Supprimer
    2. Bonne lecture... j'attends de lire ta chronique...

      Supprimer