vendredi 3 mars 2017

Qu'il emporte mon secret de Sylvie Le Bihan


Date de parution : janvier 2017 au Seuil
Nombre de pages : 216

" Un viol n’est pas qu’une intrusion corporelle, c’est une invasion totale."

Hélène, proche de la cinquantaine, est un écrivain qui a acquis une certaine notoriété. Dans un salon littéraire elle a rencontré  Léo, un jeune écrivain plus jeune qu'elle avec qui elle a eu une brève aventure.  
C'est au travers d'une longue lettre qu'elle lui adresse que nous allons découvrir le passé d'Hélène. Le récit alterne entre le passé (et l'évènement qui a bouleversé sa vie) et le présent (Hélène est à Grenoble, à la veille du procès dans lequel elle va témoigner contre un homme.)

Quelque temps avant, lors d'un atelier d'écriture à la prison de Nantes, elle s'est trouvée confrontée à cet homme et à son passé. Un passé qu'elle a enfoui depuis 31 ans, pratiquant une amnésie de défense, elle a choisi de qualifier "d'accident" le viol qu'elle a subi à l'âge de 16 ans, un véritable déni...
Depuis ce drame elle a survécu grâce aux cigarettes, à l'alcool et aux hommes. Elle a enchainé les amants qu'elle refusait d'aimer "elle tient l'amour à distance", les quittant dès qu'ils s'attachaient. Une cynique croqueuse d'hommes, une femme qui contrôle sa vie mais dont la solitude est immense. 

J'ai aimé le monde des écrivains dans lequel Sylvie Le Bihan situe son histoire, il est question de salons littéraires source de rencontres, d'ambiance de colonie de vacances pour les auteurs, de conseils donnés à jeune romancier par une auteure chevronnée...

J'ai aimé la pudeur de l'auteure pour évoquer le drame qui a frappé Hélène, sans décrire l'acte mais en choisissant de développer ses conséquences.

J'ai aimé l'écriture poétique de Sylvie Le Bihan et j'ai trouvé la technique narrative utilisée très habile.

Ce roman poignant m'a beaucoup émue d'autant plus qu'il a une grande part autobiographique, cependant Sylvie Le Bihan se refuse à le qualifier de témoignage. Par le biais de ce roman, elle parvient à aborder son drame intime et à lui donner une dimension universelle. Elle parle du poids de la culpabilité que ressentent souvent les victimes. Elle interroge le rapport de la femme à l'amour, le plaisir féminin ... et m'a complètement bluffée par le dénouement très surprenant de son récit.
Un très beau roman qui prend aux tripes !


Citations
" La vie est un collier, de perles ou de chien, tout dépend de l'aptitude qu'on a à sourire."

" Les disputes dans un couple, c'est un signe de vie."

" Les cris d'une femme violée sont entrecoupés des râles de plaisir de ses assaillants. "

" La barbarie a toujours des traits humains, c'est ce qui la rend inhumaine. " Henning Mankell



L'auteur

Sylvie Le Bihan dirige les projets internationaux des restaurants de son mari Pierre Gagnaire.
Son premier roman "L'autre" a obtenu le prix du premier roman au festival de Chambéry
"Qu'il emporte mon secret" est son troisième roman





1me contribution au Challenge Rentrée Hiver 2017 organisé par Laure de MicMelo
 










8 commentaires:

  1. Dans ma PAL, j'espère qu'il me toucheras autant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est beau, sensible et surprenant. Tout pour te plaire !

      Supprimer
  2. À lire absolument j'ai l'impression 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait te plaire à toi la "tellement prévisible" ...

      Supprimer
  3. Malgré tous les avis enthousiastes, je passe mon tour...

    RépondreSupprimer
  4. J'ignorais que ce roman trouvait sa source dans la biographie de l'auteure.
    Je viens de le lire aussi. Je l'ai lu d'une traite, mais quelque chose m'a gênée, sans que je sache quoi. Du coup, je n'ai pas très envie d'écrire un billet. C'est peut-être pourtant ce qui me permettrait d'identifier et formuler cette réserve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage Delphine j'aimerai bien comprendre le pourquoi de ta réserve...

      Supprimer