mardi 19 septembre 2017

Une fille dans la jungle de Delphine Coulin

Date de parution : août 2017 chez Grasset
Nombre de pages : 240

La jungle dont il est question dans ce roman n'est pas peuplée d'arbres et de perroquets, il s'agit de la jungle de Calais. Delphine Coulin raconte l'histoire de six personnages, des enfants et des adolescents entre 8 et 17 ans, "deux grands, deux petits, deux filles". Les garçons viennent d'Afghanistan et s’appellent Milad, Jawad, Ali et Ibrahim; les filles Hawa et Élira viennent d’Éthiopie et d'Albanie.
L'histoire commence au moment du démantèlement du camp, ces six jeunes choisissent de rester, ils refusent de partir dans un centre d'accueil pour mineurs avec ceux qui ont abandonné l'idée de vivre en Angleterre. Pour eux, l'Angleterre, distante de seulement 33 kms de Calais, reste le lieu dont ils rêvent, le lieu où ils veulent aller ensemble, un lieu promesse d'une vie meilleure.

C'est dans ce décor de fin du monde, boueux et silencieux, que les six jeunes tentent de survivre seuls maintenant que les 6000 personnes qui vivaient là ont été évacuées, le plus grand bidonville d'Europe est en effet devenu le royaume des pelleteuses et les bénévoles des associations d'aide aux migrants sont partis. Leur obsession : trouver un abri, trouver de quoi se nourrir et lutter contre le froid et chercher un moyen de rejoindre l'Angleterre à bord d'un camion ou par le tunnel. Ils deviennent des bêtes traquées toujours en alerte à l'affût de tous les bruits car il leur faut autant craindre les hommes en noir de la police que d'éventuels autres migrants. Il leur faut aussi négocier avec les passeurs au comportement odieux qui imposent des droits d'accès aux parkings où se garent les camions. Ils forment une mini société avec ses règles, l'autorité naturelle de Milad le positionne d'emblée dans le rôle de chef.

Delphine Coulin nous livre ici et là des bribes du passé de chacun d'eux et du périple qu'il ont dû enduré pour atteindre la France. Les garçons ont fui leur pays en guerre, les filles ont refusé de se marier de force ou de se prostituer.

C'est un livre sur la détresse et sur le désir de liberté. Ces jeunes sont à la recherche d'une place dans le monde mais doivent lutter sans cesse pour ne pas sombrer dans la folie.
J'ai été bouleversée par ce roman sur ce sujet tristement d'actualité, Delphine Coulin nous plonge dans la dure réalité que vivent les migrants, en particulier les jeunes et encore plus les femmes et les jeunes filles dont le corps se retrouve à la merci des hommes. Elle nous décrit des relations d'amitié fortes, une émouvante relation protectrice de Milad envers son petit frère, l'ébauche d'une jolie relation entre Milad et Hawa  et nous relate quelques scènes où il est touchant de voir qu'ils peuvent encore adopter des comportements d'enfants joyeux, au moins au début, par exemple quand ils se baignent dans l'eau glacée du château d'eau pour se laver en laissant éclater leurs rires.
C'est une histoire au cœur de l'humain qui m'a souvent serré le cœur et qui rappelle que les migrants sont des êtres humains et non des concepts dont on peut se servir pour illustrer des exercices de mathématiques dans des manuels scolaires.
J'ai découvert Delphine Coulin avec ce livre qui bouscule, j'ai aimé son écriture forte et réaliste sans aucun pathos. Je vais maintenant m'intéresser à ses précédents ouvrages. 

Valérie a beaucoup aimé


Merci à NetGalley et aux éditions Grasset pour cette lecture.






L'auteur 

Delphine Coulin est écrivain et cinéaste. Ses cinq livres : Les Traces (2004), Une seconde de plus (2006), Les Mille-Vies (2008), Samba pour la France (2011), et Voir du pays (2013), ont tous eu un succès critique et public, et sont traduits dans une dizaine de langues. Elle a aussi coréalisé avec sa sœur, Muriel Coulin, six courts-métrages et deux longs-métrages : 17 Filles, sélectionné au Festival de Cannes 2011 à la Semaine de la Critique, sorti en salles dans une vingtaine de pays, et Voir du pays, sélectionné au Festival de Cannes 2016 dans la catégorie Un Certain Regard, où elle a obtenu le prix du meilleur scénario. (Sources : éditeur)


24ème participation au Challenge Rentrée Littéraire 2017













Catégorie LIEU

Aucun commentaire:

Publier un commentaire